RSS Facebook Twitter

Osiris

Prevert, Paroles

Read by M.P. Hasne

“C’est la guerre c’est l’été

Déjà l’été encore la guerre

Et la ville isolée désolée

Sourit sourit encore

Sourit sourit quant même

De son doux regard d’été

Sourit doucement à ceux qui s’aiment

C’est la guerre et c’est l’été

Un homme avec une femme

Marchent dans un musée

Ce musée c’est le Louvre

Cette ville c’est Paris

Et la fraîcheur du monde

Est là tout endormie

Un gardien se réveille en entendant les pas

Appuie sur un bouton et retombe dans son rêve

Cependant qu’apparaît dans sa niche de pierre

La merveille de l’Égypte debout dans sa lumière

La statue d’Osiris vivante dans le bois mort

Vivante à faire mourir une nouvelle fois de plus

Toutes les idoles mortes des églises de Paris

Et les amants s’embrassent

Osiris les marie

Et puis rentre dans l’ombre

De sa vivante nuit.”

Read by M.P. Hasne
Prévert, Jacques. “Osirus, Ou, la Fuit en Egypt”, Paroles. Parin: Éditions Gallimard, 1949.

CT+CR Collective

The Critical Theory and Creative Research Collective is devoted to socio-political critique, including the rethinking and recalibration of unstable, fast-changing relations between machine-generated data and human experience, theory and practice, the possible and the real, time and judgment, process and end-driven behavior. Its members include Anne-Marie Oliver, Barry Sanders, Marie-Pierre Hasne, Joan Handwerg, Nicole Smith, Marshall Astor, Carmen Denison, Peter Falanga, Andre Fortes, Dustin Freemont, Val Hardy, Lauren Heagerty, Hannah Horovitz, Evangelina Owens, Mel Ponis, Kevin Smith, Mohammed Usrof, Brooke Wendt, and Chloé Womack.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *